Satsang Spectateurs du 8 février 2017
Prix:  3.70   EUR (5.14$ CA)



Catégorie :  Catégorie / Spiritualité - Esotérisme

    Ajouter aux favoris  Ajouter aux favoris
    Imprimer  Imprimer

Description du produit :

Date : mercredi 8 février 2017 à 20h
Animé par : Sylvain Didelot

Bonjour, Je vous propose donc une nouvelle séance de SATSANG Mais en tant que Spectateurs.
L'interaction comme spectateurs vous apportera l’'énergie du moment en attendant que vous soyez vous même un jour Acteur de ce moment.
Je vous invite a écouter, sans jugement, comment l’énergie peut être perçu en vous même.
Vous aurez aussi accès au Replay mais je vous demande de respecter l'intimité et l'intégrité des acteurs en ne partageant pas le lien.
La séance aura lieu par un Hangout dont vous recevrez les coordonnées puis le replay.
Merci de votre confiance .

C’est quoi un Satsang ?
Le Satsang n'est pas un dialogue, pas plus qu'une discussion où chacun avance et compare ses arguments.
Quand on écoute du Satsang, on n'intervient pas en dehors d’une question ou suggestion de départ, on écoute simplement. Il n'est pas question de croire aveuglément ce qui est dit ou écrit, mais de s'abandonner à ce qui passe par les mots, qui vient de plus loin et va plus loin que le mental, l'intelligence par l’intermédiaire de la canalisation.
Le Satsang n'est pas un ensemble de phrases dicté par un savoir intellectuel. Ce n'est pas un concept mais la communion avec une inspiration venue de la "contemplation"...
Dans l'idéal le Satsang est le Satnam, le Saint-Nom qui s'exprime par l'intermédiaire d'un Marcheur [Pratiquant], comme les esprits s'exprimeraient par un médium, ou la poésie via le poète qu'inspirent les muses.
Le Satsang a comme vocation de réveiller ou/et d'entretenir un certain niveau de Conscience chez celui qui reçoit comme chez celui qui donne.
Le Marcheur qui s'exprime ne sait absolument pas quel sera le contenu du Satsang qu'il donne: il est le premier spectateur et bénéficiaire du ''phénomène''.
Chez le pratiquant, le fait de donner Satsang lui permet de conscientiser l'expérience qu'il a de la "contemplation", de mettre des mots dessus et que cette expérience serve dans l'évolution de son esprit et devienne réelle dans son quotidien.
Cela lui permet aussi de faire l'expérience du Satsang qui est autre chose que celle de la contemplation, même si elle est de même essence.
Chez le Marcheur qui reçoit, cela l'éclaire et le prépare à la contemplation. L'expérience du Satsang est nécessaire à l'équilibre de sa pratique. Pour le chercheur le Satsang peut faire vibrer une corde qu'il n'a plus entendue depuis longtemps et qui n'a, pourtant, jamais cessé de vibrer, comme la corde d'une guitare, que l'on pince, fait vibrer la même corde sur une guitare posée quelque part dans la pièce et que personne ne pince.
Pour le chercheur qui désire recevoir la révélation, le Satsang fait partie du processus de préparation. Il y vient quand il le désire et s'en va quand il le veut...Rien ne lui est imposé. ''La source ne va pas à l'assoiffé, c'est l'assoiffé qui vient à la source''. Ainsi, dans un Satsang, je fais une sorte de collaboration entre moi et ma divinité « Sylah » pour enseigner mais aussi passer une énergie qui passe à tous les coups car cela se passe aussi à un niveau supérieur à la parole. En espérant vous avoir éclairé par cette définition

Bonne journée à tous Sylvain


Pays couverts par ce partenaire :
Tous les pays